Ajouter une imprimante



1) Paramétrer une imprimante réseau


Dans un navigateur web, écrivez l’adresse IP de l’imprimante. Par exemple, http://192.168.0.1 ou https://192.168.0.1

Dans l’interface d’administration, décochez tous les protocoles de communication non chiffrés : Telnet, SNMPv1/v2, LPD, Raw port 9100/JetDirect/AppSocket/PDL-datastream, FTP, TFTP…

Cochez uniquement les protocoles utilisés, par exemple Gestion à partir du Web pour gérer l’imprimante avec un navigateur web et IPP pour imprimer :


Désactivez HTTP et activez HTTPS :



2) Ajouter une imprimante réseau (impression directe)


Cliquez dans le menu Linux sur Administration – Imprimantes puis sur le bouton Ajouter :


Choisissez Internet Printing Protocol (ipps) et écrivez l’adresse IP et le port HTTPS de l’imprimante. Par exemple ipps://192.168.0.1:443 :


Choisissez le fabriquant de l’imprimante :


Choisissez le pilote de l’imprimante :


Écrivez le nom de l’imprimante (sans espace) :


Si le pilote de l’imprimante n’est pas disponible, annulez l’ajout d’imprimante. Téléchargez sur le site web du fabricant les pilotes LPR et CUPS de cette imprimante puis installez-les avant de recommencer l’ajout d’imprimante :



Faites un clic droit sur l’icône de l’imprimante et décochez Partagée :


Si aucune page ne sort, si les diodes de l'imprimante ne clignotent pas quand vous imprimez et si les pilotes sont pour un système 32 bits, installez le paquet lib32stdc++6.



3) Ajouter une imprimante partagée (impression via un serveur d’impression Windows)


Ajoutez le rôle Services d’impression sur le serveur Windows :


Sur le serveur Windows, installez le pilote pour l’imprimante en réseau. Partagez l’imprimante et notez le nom du partage, par exemple Brother_HL-3170CDN. Attention, le nom du partage ne doit pas contenir d’espace sinon, il ne sera pas accessible depuis un ordinateur Linux. Modifiez-le si nécessaire. Décochez Rendu des travaux d’impression sur les ordinateurs clients pour que ce soit le serveur d’impression qui transforme les fichiers à imprimer, c’est son rôle et non celui des autres ordinateurs. Cela permet d’éviter bon nombre de problèmes d’impression :


Dans certains cas, il est nécessaire de ne permettre qu’à un seul utilisateur ou à un groupe d’utilisateurs Windows d’imprimer en réseau. Dans les propriétés de l’imprimante, onglet Sécurité, supprimez Tout le monde et ajoutez les utilisateurs ou le groupe d’utilisateurs Windows autorisés à utiliser l’imprimante :


Sur l’ordinateur Linux Mint, cliquez dans le menu Linux sur Administration – Imprimantes puis choisissez le bouton Ajouter :


Choisissez Imprimante Windows via SAMBA. Dans Imprimante SMB, écrivez le nom NETBIOS du serveur d’impression, suivi de / puis cliquez sur le bouton Parcourir… :



Écrivez le mot de passe de l’utilisateur créé lors de l’installation de Linux Mint :


Si vous êtes connecté(e) en tant qu’utilisateur Windows, écrivez son nom et son mot de passe, ainsi que le nom de domaine Active Directory :





Choisissez le fabriquant de l’imprimante :


Choisissez le pilote de l’imprimante :


Écrivez le nom de l’imprimante (sans espace) :



Vous pouvez cocher Se souvenir du mot de passe pour que l’utilisateur Windows n’ait plus à s’authentifier à chaque impression. Mais il est plus sécurisé de ne pas le faire et d’utiliser à la place une authentification Kerberos :


Démarrez Mozilla firefox et écrivez l’adresse http://localhost:631 pour accéder à l’interface d’administration de CUPS. Cochez Use Kerberos authentication (FAQ) puis cliquez sur le bouton Change Settings :


Écrivez le mot de passe de l’utilisateur créé lors de l’installation de Linux Mint :


Maintenant, il n’est normalement plus nécessaire pour l’utilisateur Windows de s’authentifier à chaque impression mais un bogue dans CUPS empêche cela. Une solution est d’installer le paquet samba-krb-printing qui n’existe malheureusement pas pour Linux Mint.



4) Autres logiciels


  • SavaPage : impression avec authentification ;
  • NAPS2 : pour scanner des documents. Il utilise le logiciel de reconnaissance optique de caractère Tesseract pour lire le texte affiché dans une image au format PDF. Il ajoute une couche texte au document PDF. On peut ensuite sélectionner et copier le texte affiché dans le document PDF ou chercher un mot présent dans ce document ;
  • Paperwork : pour scanner, indexer et chercher des documents par mots clés ;
  • OCRmyPDF : utilise le logiciel de reconnaissance optique de caractère Tesseract pour lire le texte affiché dans une image au format PDF. Il ajoute une couche texte au document PDF.
  • gImageReader : lit le texte affiché dans une image au format PDF et l’enregistre dans un document texte.



5) Documentation